1962 : Sortie de son 1er  45 tours « Belles, belles, belles »

1963 : Sa toute 1ere émission de télévision

1964 : Premier passage en vedette à l’Olympia

1966 : Apparition aux côtés de Claude François, des toutes 1ères Clodettes sur la 

scène de l’Olympia

1971 : Il débute une importante tournée d’été avec en première partie le jeune Thierry Le Luron. Record d’affluence et de recettes 1974 : Il est numéro 1 des ventes de disque du moment avec Le téléphone pleure. 80 000 disques se vendent chaque jour, et cela pendant plus de trois mois

1975 : Artiste le plus populaire de sa génération auprès des enfants, il est invité à l’Elysée pour célébrer le traditionnel arbre de Noël

1978 : Il se produit au Royal Albert Hall de Londres pour un show exceptionnel d’1h45. Ses jeunes admiratrices d’Outre-Manche le surnomment Clody !​

Récompenses et records :​


Depuis sa prestation en première partie de Dalida à l’Olympia en 1962, jusqu’à son dernier concert au Palais d’Hiver de Lyon en 1978, Claude François s’est produit 1 188 fois sur scène. En 17 années de carrière, c’est 889 costumes, 864 cravates, 700 paires de boutons de manchettes, et 324 paires de boots usés sur toutes les scènes du monde.


De 1962 à 1978, Claude François a enregistré plus de 300 chansons.


De 1962 à 2005, Claude François a vendu 61.352.000 disques. (25 cm, 33 tours, musicassettes, cartouches, 45 tours, maxi 45 tours, CD).


En 1963, il reçoit ses deux premiers disques d’or sur la scène de l’Olympia, à l’occasion d’un Musicorama.


Entre 1963 et 1978, Claude François est apparu 313 fois à la télévision. (France, Belgique, Canada, Italie, Espagne, Angleterre), et sur 219 couvertures de magazines.


Depuis 1978, 187 couvertures de magazines lui ont été consacrées.

L’un des secrets du succès de Claude François réside sans doute dans son talent à repérer les musiques et à les arranger à sa façon. Mais il savait aussi en faire profiter les « copains ».

 

Ainsi, en 1964, il reprend un tube anglais, Everyday I cry, et qu’il rebaptise C’est chaque jour la même chose. Cette même chanson deviendra quelques années plus tard Tu peux préparer le café noir, interprétée par Eddy Mitchell.

 

Mais le plus grand succès de Claude reste Comme d’habitude. Encore que... A sa sortie, la chanson plaît mais sans plus. Elle deviendra un tube international seulement après que Paul Anka l’ait adaptée sous le titre My way que Franck Sinatra immortalisera. Le titre sera d’ailleurs repris par un grand nombre de chanteurs, dont Elvis Presley et , Nina Simone ou encore Robbie Williams. Son retentissement sera tel qu’en 1995, la chanson deviendra le titre français le plus interprété au monde, devant le Boléro de Maurice Ravel.