Dannemois est connu pour avoir été la résidence campagnarde de Claude François de 1964 à 1978 au moulin du village dans la région Ile de France. Clef de voûte de l'univers de Claude François, une propriété féérique, nichée au coeur d'un petit village de l'Essonne, entre Etampes et Fontainebleau, Dannemois où le temps semble être suspendu à la roue d'un Moulin.​​

Dannemois est traversé de part en part par la rivière nommée l'Ecole. C'est en 1964, que Claude François se fait plaisir et va s'offrir un ancien moulin à la campagne de Dannemois qui lui inspirera les paroles de " La Ferme du bonheur ". Il y installe sa soeur et sa mère qui retrouvent dès lors, le luxe et la sérénité de la vie en Egypte connue auparavant. Cette propriété avec son décor bucolique et son intérieur rustique et chaleureux était alors devenue le lieu de repos et

de fête pour le chan​teur, sa famille et ses amis. En effet, il y invitait ses proches à passer le week-end et Chouffa, sa mère préparait les meilleurs plats méridionaux.

Le Moulin de Dannemois
32 rue du Moulin
91490 DANNEMOIS

Tel : 01 64 98 45 54
www.moulin-de-dannemois.com​​

Petit cocoon de la famille, de nombreuses fêtes sont organisées avec le gratin du spectacle des années 60 et 70. Dans le havre de paix, loin des journalistes et de la foule, les enfants grandissent. « Les week-ends au Moulin étaient une source de joie, raconte Isabelle, mère des deux enfants du chanteur. D'abord parce qu'il est admirablement situé, admirablement décoré. »​

En 1973, une catastrophe se produit, le moulin de Dannemois est ravagé par un violent incendie. Après cela, Claude François n'a jamais redormi à l'étage de cette maison là, où se trouvait son ancienne chambre avant l'incendie qui endommagea la maison.

Lorsque le chanteur est décédé en 1978, le Moulin de Dannemois a connu plusieurs propriétaires qui se sont succédés, le lieu a été tour à tour un restaurant, une demeure privée... pour finalement se retrouver à l'abandon… Le terrain était en friche, lorsque Madame et Monsieur Lescure, un couple de boulangers de Dordogne, en ont fait l'acquisition en 1998. Ils se sont alors lancés dans une lourde réhabilitation du Domaine.

​​

C'est aujourd'hui un " restaurant/spectacles " où les fans peuvent se rendre toute l'année. On peut également visiter "la maison américaine", (partie de la propriété où logeait Cloclo) qui a été reconstituée presque à l'identique.